© Conception & Réalisation : Y. Logean - Entraineur cantonal Pistolet - Vaud - 2015-2021

Le tir est un sport mental

Lors d’une compétition, un tireur sportif, à l’image de n’importe quel athlète, peut se sentir prêt techniquement et fort physiquement et pourtant passer complètement à côté de l’événement. C’est la preuve que les composantes mentales et émotives peuvent prendre le dessus, sur les aspects purement physiques et techniques de la performance. Quel que soit le sport, le succès et l’échec résultent d’une combinaison d’attitudes physiques (force, vitesse, équilibre, coordination) et mentales (concentration, confiance en soi, gestion de l’anxiété). Par conséquent, l’entraînement des aptitudes mentales paraît comme étant une composante indissociable de la performance sportive, au même titre que l’entraînement technique, tactique ou physique. A cela s’ajoute que le tir n’est pas un sport comme les autres, car il implique, dans la phase finale du lâcher du coup, une période d’immobilisation pendant laquelle toutes les facultés du tireur sont exacerbées. Le mental, tout d’abord, car le tireur se parle à lui-même et juge ses actions; les sensations kinesthésiques, ensuite, qui lui permettent de mieux « sentir » le geste parfait à accomplir ; Enfin, la condition physique et la tactique, qui doivent arriver à conjuguer la détente musculaire avec le travail limité de certains muscles. Et le tout doit se coordonner avec la plus grande précision… Or, c’est justement cette phase d’immobilisation qui rend le tireur sportif particulièrement vulnérable aux attaques extérieures ainsi qu’aux effets engendrés par le stress ! Et, dans ce contexte, il est aujourd’hui unanimement reconnu que l’entraînement mental joue un rôle de plus en plus important dans la préparation du tireur sportif, la préparation physique et technique n’étant plus suffisante...

Pourquoi un entrainement mental

La préparation mentale permet d’améliorer la précision du geste avec la prise de conscience de son schéma corporel. Elle permet aussi de mieux maîtriser certaines contractions musculaires, indispensable à la réalisation d‘un geste technique, par la relaxation des muscles non indispensables. En effet, le tir à la cible implique une activité psychomotrice fine, le psyché et les capacités physiques doivent répondre ensemble, et de façon parfaite, aux sollicitations. La préparation mentale du Pistolier mérite d’être exercée avec régularité, au même titre que l’entrainement technique ou physique, car elle est devenue un atout majeur, contribuant à renforcer la performance sportive.
Filière de Formation de la Relève Pistolet

Le mental en tir sportif...

Zoom sur... Zoom sur...